Article

Napoléon, 1814-1815 : comment un empire s'écroule. 3, Quinze ans pour rien ?

  • Napoléon, 1814-1815 : comment un empire s'écroule. 3, Quinze ans pour rien ?
  • 401
  • 2014
  • p. 70-114 : cartes, portr., ill. en noir et en coul.
  • Bibliogr. p. 114. Notes bibliogr.
  • 1. Dernier bateau pour Sainte-Hélène / Thierry Lentz. - 2. La gloire de Talleyrand / Laurent Theis. - 3. Le congrès de Vienne. l'Europe sans Napoléon / Gilles Ferragu. - 4. La France orpheline / Natalie Petiteau. - 5. La légende increvable / Sudhir Hazareesingh. - 6. Un syndrome français / débat entre Lionel Jospin, Jean Tulard et Michel Winock
  • En juillet 1815, après s'être livré aux Anglais, Napoléon est exilé à Sainte-Hélène. Il va finir ses jours à l'autre bout du monde. A Vienne, les puissances européennes victorieuses se sont déjà partagé son empire; en France, la monarchie est de nouveau restaurée. C'en est terminé des rêves de conquête et de gloire, mais la légende se déploie. Au XIXe siècle naît même un courant de pensée, le bonapartisme, qui alimente encore nos débats républicains. - 1. Au beau milieu de l'océan Atlantique, l'île où fut exilé l'Empereur, d'octobre 1815 jusqu'à sa mort le 5 mai 1821, est devenue un lieu de pèlerinage. En 2016, elle sera accessible par avion. - 2. En mars 1814, Talleyrand sait que Napoléon est « fini ». Proche du tsar, rallié aux Bourbons, hors de France pendant les Cent-Jours, il construit, durant dix-huit mois, son moment de gloire. - 3. Les monarchies européennes se réunissent à Vienne le 22 septembre 1814 pour redessiner l'Europe postnapoléonienne. Conçu pour défendre un idéal conservateur, ce congrès opère une révolution diplomatique, celle du multilatéralisme. - 4. Malgré la restauration de la monarchie, Napoléon a profondément marqué les institutions. Mais le conquérant a aussi laissé un vide, difficile à combler. - 5. L'Empereur incarne des figures aussi variées que contradictoires : il est sauveur et guerrier, prophète et législateur, symbole de la grandeur monarchique et incarnation de l'idéal républicain. - 6. Quel bilan peut-on faire des quinze années du Consulat et de l'Empire ? Lionel Jospin, qui vient de publier Le Mal napoléonien, a accepté d'en débattre avec les historiens Jean Tulard et Michel Winock. Débat entre Lionel Jospin, Jean Tulard et Michel Winock
Lien copié.