Article

Le culte de la mort dans l'Etat nouveau espagnol (1936-1941) [article] / Francisco Sevillano Calero

  • Le culte de la mort dans l'Etat nouveau espagnol (1936-1941) [article] / Francisco Sevillano Calero
  • Extrait de : VINGTIEME SIECLE N° 127; 01/07/2015; PP. 153-163
  • L'Etat nouveau, au sortir de la guerre civile spagnole, a encouragé l'institutionnalisation d'un culte des morts tombés au combat ou victimes de l'ennemi républicain. Francisco Sevillano Calero explique comment une nouvelle liturgie d'Etat est organisée autour des cadavres, restes mortuaires et dépouilles de ces morts élevés au rang de martyrs par les dirigeants et les fonctionnaires du régime franquiste. Il montre comment la politique investit et mobilise le sacré, empruntant de nombreux éléments aux rituels et aux lieux de l'Eglise catholique, dans le but de figer une mémoire officielle de la guerre civile, représentée comme l'acte de naissance d'une nation régénérée dans son opposition existentielle à l'anti-Espagne.
Lien copié.