Article

La famille. 2, Sainte famille

  • La famille. 2, Sainte famille
  • 72
  • 2016
  • p. [29]-50 : graph., ill. en coul.; 28 cm
  • Notes bibliogr.
  • 1. Ce que change le mariage chrétien / Martin Aurell; Dieu le Père, Mère l'Eglise / Anita Guerreau-Jalabert. - 2. Une affaire de sentiments / Didier Lett. - 3. Profession : mère de famille / Jean-Pierre Bardet. - 4. L'enfant choyé des Lumières / François Lebrun
  • La mainmise de l'Église sur le mariage change la donne : point de salut pour l'individu qui ne respecterait pas règles morales et normes sociales. Ce qui n'exclut pas l'affection. - 1. Répudiations, adultères et incestes étaient courants au sein de l'aristocratie du Moyen Age. Mais avec l'emprise croissante de l'Église sur la société s'impose un nouveau modèle : le mariage chrétien. - 2. Loin de l'image de lignages immuables d'où l'affection serait exclue, la famille au Moyen Age est un lieu d'éducation et de sentiments. Même si elle se caractérise aussi par une grande instabilité en raison de la forte mortalité. - 3. Qu'est-ce qu'une mère de famille sous l'Ancien Régime ? Une femme soumise à son mari, tenue à l'écart du monde, subissant à répétition d'innombrables naissances non désirées ? La réalité est, bien sûr, plus nuancée. Entre douleur et joie de vivre. - 4. L'enfant a longtemps appartenu tout autant à sa communauté rurale ou de quartier qu'à sa famille naturelle. C'est au XVIIIe siècle que, désiré et cajolé, l'enfant-roi fait son apparition
Lien copié.