Mémoire

Les données : quels enjeux pour les armées ? : approche croisée s’appuyant sur le cas de l’Armée de Terre / Chef de bataillon Antoine Naulet; sous la direction successive de Jacques-Emile Blamont,... et du Lieutenant-Colonel Jérôme de Lespinois,...; Ecole de guerre, promotion 24 Général Gallois, 2016-2017

  • Texte
  • cr
  • Les données : quels enjeux pour les armées ? : approche croisée s’appuyant sur le cas de l’Armée de Terre / Chef de bataillon Antoine Naulet; sous la direction successive de Jacques-Emile Blamont,... et du Lieutenant-Colonel Jérôme de Lespinois,...; Ecole de guerre, promotion 24 Général Gallois, 2016-2017
  • 2017
  • 1 vol. (65 pages) : ill., cartes, graph., tabl.; 30 cm
  • 355.343 2
  • 658.403 8
  • 658.406 2
  • "École de guerre, promotion 24 Général Gallois, Groupe G10"
  • Bibliographie page 53
  • Mémoire de fin d'études Défense 2017 Paris, Ecole de guerre
  • Les évolutions de l’informatique changent les capacités de traitement de la connaissance. Les données deviennent ainsi un enjeu opérationnel mais aussi fonctionnel, juridique, sécuritaire ou économique. Les armées ne sont plus menant dans la recherche et l’innovation technologique dans ce domaine. Le processus d’intégration des outils civils dans le domaine militaire n’est pas acquis : la méfiance voire la défiance et la peur bloquent ou au moins freinent les échanges. Oser le risque d’une transformation numérique suppose préalablement d’en mesurer l’enjeu. C’est le but du travail présenté ensuite. Inspirée du courant de la pensée complexe, l’étude définie l’objet par son cœur et non par ses contours. L’approche employée est donc transdisciplinaire; l’auteur y préfère la compréhension globale à la précision technique d’un domaine. La philosophie est utile pour s’interroger sur la réalité d’une révolution scientifique liée au traitement automatisé des informations et s’intégrer dans une théorie de la connaissance. La stratégie et l’histoire permettent une mise en perspective dans le cadre des armées comme institution et forces opérationnelles. L’expertise métier enfin donne un caractère pragmatique à l’analyse des principes d’une transformation. Le praticien ouvre ainsi la porte à des solutions concrètes et originales. L’objectif de deuxième ordre est de montrer l’opportunité d’associer les nouvelles approches dans l’institution militaire. L’agilité reconnue comme indispensable à la supériorité militaire future est à ce prix.
  • Mémoire lisible au format Pdf
Lien copié.