Thèse

Faisabilité du traitement non-opératoire des plaies pénétrantes de l'abdomen en France [Texte imprimé] : à partir de l'expérience de trois hôpitaux français / Géraldine Goin; sous la direction de Paul Balandraud

  • Faisabilité du traitement non-opératoire des plaies pénétrantes de l'abdomen en France [Texte imprimé] : à partir de l'expérience de trois hôpitaux français / Géraldine Goin; sous la direction de Paul Balandraud
  • [S.l.] : [s.n.], 2013
  • 1 vol. (28 f.) : ill.; 30 cm
  • Feasibility of selective non-operative management for penetrating abdominal trauma in France eng
  • Thèse soumise au comité de rédaction de la revue "The Journal of trauma and acute care surgery"
  • Version électronique disponible au format pdf (BCSSA)
  • Bibliographie : 49 réf.
  • Contient un article de l'auteur en anglais : "Feasibility of selective non-operative management for penetrating abdominal trauma in France"
  • Thèse d'exercice Médecine. DES de chirurgie générale 2013 Aix-Marseille
  • INTRODUCTION?: Dans les années 70, le traitement non-opératoire (TNO) fait partie de l'arsenal thérapeutique au cours de la prise en charge des plaies pénétrantes de l'abdomen. En France cette prise en charge est courante pour les traumatismes fermés mais pas pour les traumatismes ouverts. Le gold standard reste la laparotomie exploratrice. Le but de notre étude est d'évaluer la faisabilité du TNO dans 3 hôpitaux du sud-est de la France. MATERIEL et METHODE?: Il s'agit d'une étude multicentrique initialement rétrospective de janvier 2009 à janvier 2010 puis prospective jusqu'à septembre 2012. Chaque patient victime d'une plaie pénétrante avérée de l'abdomen était inclus. Les patients instables hémodynamiquement ou avec une défense abdominale étaient immédiatement pris au bloc opératoire. Ceux qui étaient stables avec un examen clinique sans signe péritonite avaient systématiquement un scanner avec injection. S'il n'y a pas de lésion intra-abdominale nécessitant de chirurgie au scanner, les patients étaient surveillés en unité de soins continus. Les critères évalués étaient?: échec de TNO, morbi-mortalité du TNO, taux d'intervention non-thérapeutique avec leur morbi-mortalité, durée d'hospitalisation et analyse de coût. RESULTATS?: Ces patients ont été inclus, 27 ont été sélectionnés pour un TNO (20 plaies par arme blanche et 7 par arme à feu). Le taux de morbidité est de 18?% il n'y avait pas d'échec et aucun décès. Soixante-douze ont été opérés, 22 interventions étaient non-thérapeutiques. Le taux de morbidité des interventions non-thérapeutiques est de 9?%, il n'y a pas de décès. Les durées médianes d'hospitalisation sont 4 jours pour les TNO et 5,5 jours pour les interventions non-thérapeutiques. L'analyse de coût montre une économie de plus de 1000 euros par TNO. CONCLUSION?: Le TNO est faisable même en France à condition que la population soit finement sélectionnée en fonction de l'examen clinique et du scanner. Cette prise en charge peut être également appliquée à certaine plaie par arme à feu
Lien copié.