Monographie

Lignes de vie. 2, Auto-bio-graphie

  • Lignes de vie. 2, Auto-bio-graphie
  • Paris : O. Jacob, DL 2010
  • 1 vol. (504 p.); 24 cm
  • 978-2-7381-0096-2
  • 809.935.92
  • Notes bibliogr.
  • 1ère Partie. GRAPHIE : 1. Préalables à l'écriture. - 2. Civilisation de l'écriture. - 3. Déclin de l'écriture : de la graphie à la scopie et à la phonie. - 4. Qui écrit ?. - 5. Ecriture corps glorieux. - 2ème Partie. AUTOS : 1. Ego zéro. - 2. Eschatologie du sujet et voie négative. - 3. Le principe de l'identité. - 4. Je suis un moi (ich bin ein Ich). - 3ème Partie. BIOS : 1. Vers l'historicité de la vie : la biographie, le portrait. - 2. L'école de la liberté. - 3. La recherche du sens de la vie. - 4. Expériences de vie. - 5. Mythistoire
  • Auto : le moi. Bio : la vie. Graphie : l'écriture. Tels sont en effet les trois axes autour desquels s'organise la matière de l'autobiographie ? genre littéraire protéiforme, aussi infiniment varié que l'est son inépuisable sujet, l'homme. Telles sont les pistes qu'explore Georges Gusdorf dans ce deuxième volet des lignes de vie, après l'enquête plus historique des Ecritures du moi. Ecrire sur soi, c'est parier sur sa propre survie et la survie de l'espèce, c'est tenter de préserver de la mort la part essentielle de son être. Mais de quel être s'agit-il ? Le moi insaisissable, tantôt glorifié, tantôt haï, le moi sous-tend toute vocation d'écrivain, sans jamais se révéler en entier dans l'écrit; C'est qu'il appartient aux incertitudes de la vie, dans ses continuités et ses ruptures, ses fidélités et ses palinodies. Comme il est difficile de lui trouver une unité, et plus encore une raison d'être ! La vaste érudition de l'auteur est un guide sûr dans l'immense corpus de la littérature européenne; sa curiosité, son mordant, son art du questionnement philosophique en font le compagnon hors pair de nos lectures. Amiel et Paul Valéry, Roland Barthes et saint Augustin, Goethe et Michel Leiris, pour n'en citer que quelques-uns, mêlent ici leurs traces, révélant la motivation profonde de toute entreprise autobiographique, la plus modeste comme la plus ambitieuse, la plus secrète comme la plus somptueuse : écrire sa vie, c'est lui donner un sens. [4e de couv.]
  • Lien copié.