Thèse

Aspects cliniques de l'infection à Chikungunya en période d'épidémie [Texte imprimé] : expérience d'un service de médecine à la Réunion de mars à avril 2006 / par Nicolas Couppey; [sous la direction de] Serge Crémadés

  • Aspects cliniques de l'infection à Chikungunya en période d'épidémie [Texte imprimé] : expérience d'un service de médecine à la Réunion de mars à avril 2006 / par Nicolas Couppey; [sous la direction de] Serge Crémadés
  • Aspects cliniques de l'infection à Chikungunya en période d'épidémie
  • [S.l.] : [s.n.], 2008
  • 1 vol. (72 f.) : ill.; 30 cm
  • Clinical aspects of Chikungunya virus infection in epidemic period experience of a medicine service in Réunion from march to april 2006 eng
  • Bibliogr. f. 61-66
  • Thèse d'exercice Médecine. Médecine générale 2008 Paris 12
  • Contexte : L épidémie de Chikungunya, qui a touché l île de la Réunion en 2005 - 2006, a atteint 300000 personnes et provoqué une paralysie socio-professionnelle. Des formes graves hospitalières émergentes ont été décrites en réanimation. Des patients nécessitant des soins hospitaliers dans des services de médecine ont afflué. Objectifs : Les objectifs de l étude sont de décrire les caractéristiques des sujets infectés par le Chikungunya ayant nécessité une hospitalisation en service de médecine, de déterminer un terrain à risque d hospitalisation et la charge de soins hospitaliers ainsi que d établir des recommandations en cas d épidémie massive. Matériel et méthode : Un service de médecine post-urgence recevant en priorité les sujets atteints du Chikungunya a été créé au Centre Hospitalier Gabriel Martin à Saint Paul. La population étudiée est composée de 159 sujets dont l infection par le virus du Chikungunya a été prouvée biologiquement entre le 1er mars et le 25 avril 2006. Résultats : La population est âgée (70 ans), à prédominance féminine (56,6%). 82% des patients présentent au moins une comorbidité. Les principaux signes cliniques retrouvés sont des arthralgies (94%), une fièvre (75%), des myalgies, des troubles digestifs, une éruption cutanée et prurit. Au plan biologique, sont retrouvés, modérés, une anémie, une leucopénie, une thrombopénie, un syndrome inflammatoire, une cholestase et une cytolyse hépatique. Les principaux motifs d hospitalisation sont le syndrome hyperalgique, la perte d autonomie ou une pathologie associée. La durée d hospitalisation est, pour 75% des sujets, inférieure à 7 jours. Elle est modifiée par l âge, l isolement social, le diabète insulino-requérant, la déshydratation, la perte d autonomie et une surinfection respiratoire. Conclusion : Notre étude permet d appréhender les caractéristiques d une population vulnérable parmi les sujets infectés par le Chikungunya. Les mesures thérapeutiques reposent sur l adaptation des moyens antalgiques et la compensation des incapacités apparues à la phase aiguë de la maladie. Généralement, la prise en charge hospitalière est de courte durée. Les recommandations pour la prise en charge des patients en cas d épidémie massive pourraient reposer sur la création de services hospitaliers médicaux, l acquisition de nouvelles connaissances sur la maladie pour améliorer la prise en charge préhospitalière, des mesures thérapeutiques simples et une prise en charge globale, l utilité d un système de veille sanitaire
  • The Chikungunya outbreak that spread over on Reunion Island in 2005-2006 infected 300 000 people and had as a result, the paralysis of the economy. New serious cases requiring hospitalization were noticed in intensive care unit. Numerous infected people requiring care came to the medicine services. Objectives : The objectives of the study are to describe and analyse the Chik-infested patients who required hospitalization, define the types of infected people that could be hospitalized, the medicine cares required, as well as the recommendations in case of severe outbreaks. Methods : A post-urgency medical service has been organized in Gabriel Martin hospital center in St Paul, to receive in priority the Chik-infested patients. The population that is studied includes 159 laboratory-confirmed acute chikungunya patients between March, 1st and April 25th 2006. Results : This population is old (70 years old), mainly female (56.6%). 82% of these patients show at least one comorbidity. The main clinical manifestations found are : arthralgia (94%), fever (75%), myalgia, digestive disorders, cutaneous rash and pruritus. On a biological level the following are also found anaemia, leukopenia, thrombopenia, inflammatory syndrome, and hepatic cholestasis and cytolysis. The main causes for hospitalization are the acute severe pain, the loss of independence or associated diseases. The hospitalization period is less than 7 days for 75% of the persons. It depends on the age, social isolation, insulin-dependent diabetes, dehydration, the loss of independence and a respiratory secondary infection. Conclusion : Our study allows determining the characteristics of a population that is vulnerable among the Chik-infected patients. The therapeutic measures are based on the adaptation of the analgesic treatments and the compensation of the loss of the capacities occurred during the acute phase of the disease. Normally, the hospitalization period is short. Resulting recommendations for the management of the patients in case of a severe outbreak are based on the setting up of hospital medicine services, research on the disease in order to improve the pre-hospitalization phase, simple therapeutic measures as well as the full coverage and the requirement for a sanitary/health monitoring organization
  • Lien copié.