Thèse

Étude descriptive des accidents de service des militaires de la Zone de Défense Sud Est / Clémence Sevagen; sous la direction de Pierre Haen et François-Xavier Le Flem

  • Texte
  • sans médiation
  • Brochure
  • Étude descriptive des accidents de service des militaires de la Zone de Défense Sud Est / Clémence Sevagen; sous la direction de Pierre Haen et François-Xavier Le Flem
  • Étude descriptive des accidents de service des militaires de la Zone de Défense Sud Est Clémence Sevagen 2020
  • 2021
  • 1 vol.(25 f.) : graphiques; 30 cm
  • Présentée sous la forme d'une thèse-article
  • Bibliogr. f. 17-19 (28 réf.)
  • Reproduction de Thèse d'exercice Médecine. Médecine générale Aix-Marseille 2021
  • Reproduction de Mémoire de DES Médecine. Médecine générale Aix-Marseille 2021
  • Introduction : le militaire en activité est particulièrement exposé aux accidents de service. Le Service de Santé des Armées a pour mission de les prévenir afin de préserver la capacité opérationnelle des forces. La littérature médico-militaire rapporte principalement des études portant sur les accidents de service secondaires au sport, laissant supposer que ceux non liés au sport représentent une faible proportion de la totalité des accidents de service. Le but de notre étude est d’évaluer la prévalence et de décrire les accidents de service liés au sport et non liés au sport. Matériel et méthode : il s’agit d’une étude rétrospective des accidents de service des militaires de 11 unités de la région sud-est du 01/01 au 31/12/2018. Le recueil des données est réalisé à partir des registres des constatations, document médico-administratif référençant tous les accidents de service. Résultats : 1008 accidents de service sont recensés, dont la majorité est non liée au sport (55%). Les catégories les plus exposées aux accidents non liés au sport sont les militaires de l’Armée de l’air, de la Marine, les 25-65 ans et les sous-officiers. Les atteintes des membres supérieurs, du rachis et de la face sont plus fréquentes dans les accidents de service non liés au sport. Conclusion : notre étude permet d’infirmer notre hypothèse initiale en mettant en évidence qu’une majorité d’accidents de service est non liée au sport. Elle montre leurs spécificités à travers leurs différences par rapport aux accidents liés aux sport et aux accidents du travail civil.
Lien copié.