Monographie

Guérir des traumas de la guerre : histoire et clinique / sous la direction de Malika Bennabi Bensekhar et Marie Rose Moro

  • Texte
  • sans médiation
  • Volume
  • Guérir des traumas de la guerre : histoire et clinique / sous la direction de Malika Bennabi Bensekhar et Marie Rose Moro
  • [Grenoble] La Pensée sauvage DL 2022
  • 1 vol. (262 p.) : couv. ill. en coul.; 22 cm
  • Bibliothèque de L'Autre. Collection Trauma 1951-3550
  • 978-2-85919-350-8
  • 9782859193508
  • Bibliothèque de L'Autre. Collection Trauma 1951-3550
  • Sélection des contributions présentées au colloque "Conflits, guerres et traumas" tenu les 24 et 25 mai 2019 à Amiens, co-organisé par la revue "L'autre" et le Centre d'Histoire des Sociétés, des Sciences et des Conflits
  • Bibliogr. en fin de contributions. Notes bibliogr.
  • Conflits internes aux États ou entre États, conflits meurtriers qui touchent de plus en plus les sociétés civiles, terrorisme mondialisé aux formes de violence éruptives qui visent un accroissement de l’effet de terreur sur les personnes et sur les sociétés, qu’elles soient totales, interétatiques, asymétriques ou civiles, les guerres sont révélatrices de ce qu’il y a de plus sombre dans l’humanité. Elles peuvent aussi, constituer une épreuve de vérité pour tous ceux qui vont se révéler être capables de lucidité, d’engagement et d’abnégation, notamment pour réparer, soigner, réinsérer et juger. Toute guerre impacte durablement les vies psychiques et infléchit les destins, souvent sur plusieurs générations. Faire face au désordre, guérir les traumatismes, restaurer les liens sociaux et juguler les traces, soigner les traumatismes de la guerre mobilise des savoirs précis et des actions inédites, les personnes jetées sur les chemins de l’exode ou dans les camps de réfugiés, sont des mères et des bébés, des enfants et des adolescents dont certains sont contraints de prendre part aux violences, des adultes et des familles toutes entières. Soigner, prévenir et reconstruire nécessitent un positionnement à l’interface de l’intime et de l’histoire collective, ainsi qu’une vision transnationale. Sans oublier de faire front à la pulsion du silence et de lutter contre les effacements mémoriels en témoignant. Cet ouvrage, fruit d’une rencontre pluridisciplinaire et d’une réflexion menée dans le cadre de la revue L’autre convoque l’histoire, les sciences politiques, la médecine et la psychiatrie, la psychologie, la sociologie, le travail social ou l’anthropologie... Le livre vise l’instauration d’un dialogue entre les différents points de vue, tous nécessaires pour comprendre et soigner.
Lien copié.