Monographie

François Ier

  • François Ier
  • Paris : Fayard, impr. 1981
  • 1 vol. (440 p.-[12] p. de pl.) : ill., couv. ill.; 22 cm
  • 978-2-213-00771-7
  • Bibliogr. p. [411]-419. Chronologie. Index
  • 1ère Partie. Le temps des succès (1515-1522) : I. L'avènement. - II. La France. - III. Les Français. - IV. Victoire au noble roy François. - V. La fille aînée de l'Eglise. - VI. Des rêves aux réalités. - 2ème Partie. La grande crise (1522-1530) : VII. L'affaire Bourbon. - VIII. Le roi prisonnier. - IX. Le rétablissement. - X. La paix des dames. - 3ème Partie. Le temps des constructions (1530-1540) : XI. Guerre couverte et guerre ouverte. - XII. Le dedans du royaume. - XIII. La construction de l'Etat. - XIV. La Renaissance triomphante. - 4ème Partie. Le crépuscule (1540-1547) : XV. La guerre perpétuelle. - XVI. Les ombres du couchant. - XVII. La fin d'un règne
  • 1515 : Marignan. Une date que tous les Français connaissent. L'image du Roi-Chevalier, brillant vainqueur, puis digne prisonnier, grand amateur de chasse et d'amoureuses conquêtes, protecteur des artistes et des écrivains, reste populaire. Elle n'est qu'un aspect de la personnalité du souverain qui a créé en bonne partie l'Etat moderne en France, aidé à l'introduction de l'humanisme et de la Renaissance, et involontairement de la Réforme, en la réinsérant dans la vie économique, sociale, intellectuelle du Royaume dans la première moitié du XVIe siècle. Au-delà de la vie de François Ier, de la chronologie des événements heureux ou malheureux de son règne, il y a seize ou dix-huit millions de sujets qui peuplent le Royaume de France. Autant et plus qu'une nouvelle biographie de François de Valois, cet ouvrage est un tableau de la France du premier XVIe siècle. Une France riche, peuplée, puissante, capable de résister à l'Empereur. Une France largement pénétrée et vivifiée par toutes les nouveautés du temps, économiques, intellectuelles, esthétiques, religieuses. L'action personnelle du souverain pour renforcer son autorité sur l'ensemble du corps social y est constamment rapportée et confrontée aux évolutions profondes des choses et des esprits. [4e de couv.]
  • Lien copié.