Monographie

Stendhal, Balzac, Dumas : un récit romantique ? : [colloque organisé par l'équipe E.CRI.RE et le Centre d'Etudes Stendhaliennes et Romantiques à l'Université Stendhal-Grenoble 3, les 15, 16, 17 novembre 2001]

  • Stendhal, Balzac, Dumas : un récit romantique ? : [colloque organisé par l'équipe E.CRI.RE et le Centre d'Etudes Stendhaliennes et Romantiques à l'Université Stendhal-Grenoble 3, les 15, 16, 17 novembre 2001]
  • Toulouse : Presses universitaires du Mirail, DL 2006
  • 1 vol. (321 p.) : couv. ill.; 22 cm
  • Cribles
  • 978-2-85816-859-0
  • Cribles
  • 840.9
  • Notes bibliogr.
  • Moteurs du récit. - Modèles, formes, stratégies. - Histoire, société, récit
  • Stendhal, Balzac, Dumas : quoique ces trois noms soient souvent évoqués lorsqu'il s'agit de romantisme et de récit, il n'est pas si courant de les trouver associés. Ce qui les sépare frappe plus à première vue que ce qui les unit. C'est ce paradoxe qu'on a voulu explorer dans cet ouvrage auquel ont collaboré des spécialistes de chacun de ces auteurs, mais aussi du romantisme. Si Stendhal, Balzac, Dumas sont bien des romanciers romantiques, le sont-ils de la même façon, pour les mêmes raisons ? Y a-t-il une cohérence de la notion de "récit romantique" ? C'est à ces questions qu'essaient de répondre les communications ici rassemblées, en variant les modes d'approche. La comparaison resserrée, par souci d'approfondissement, à ces trois écrivains vient naturellement s'enrichir de rapprochements avec d'autres prosateurs romantiques Mme de Staël, Nodier, Hugo, Sue, Musset, Mérimée, et d'autres. Au total ce sont les linéaments d'une théorie du récit romantique qui s'esquissent; un récit entièrement tendu vers la communication des savoirs, des émotions et des valeurs, qui a en même temps une conscience aiguë des limites et des apories de la communication. Bref, un récit moderne. [4e de couv.]
Lien copié.