Monographie

Mourir pour Sarajevo. / Gabriel PLISSON

  • Mourir pour Sarajevo. / Gabriel PLISSON
  • DL 1994 IN FINE
  • 320 p
  • 2-84046-027-0
  • Le drame yougoslave aurait-il pu être évité? Certainement, si nous avions pu intervenir dès juillet 1991. Depuis quelque deux décennies, on n'ignorait rien des forces centrifuges qui pesaient sur les composantes de cette fédération factice et, après le mort de Tito en 1980, il était devenu évident que celles-ci n'attendaient qu'une bonne occasion pour s'entre déchirer. Cette occasion leur fut fournie par l'écroulement du mur de Berlin, qui devait sonner le glas du monde de Yalta. On savait depuis 1987 que l'idée d'une grande Serbie avait amené l'Académie des sciences et des arts de Belgrade à élaborer la théorie de la purification ethnique du sol. Cela n'avait aps ému les chancelleries, et tout le monde, à l'Est comme à l'Ouest, continua de surarmer l'armée fédérale (JNA) jusqu'à en faire, avant son implosion, la cinquième armée de la planète.En Bosnie, une force internationale d'intervention nécessiterait la présence sur le terrain d'une centaine de milliers d'hommes sans que l'on ait la certitude qu'après leur départ, devant tant de haine partout accumulée, les combats ne reprendraient pas aussitôt. Durant la seconde guerre mondiale déjà, les yougoslaves, toutes ethnies et toutes tendances confondues, avaient montré combien ils étaient experts dans l'art de la guérilla, d'autant que le relief de cette région des Balkans se prête admirablement à une telle tactique.
Lien copié.