Article

Résilience des flottes. Le point faible ? [article] / Philippe Langloit

  • Résilience des flottes. Le point faible ? [article] / Philippe Langloit
  • Extrait de : DSI N° 108; 01/11/2014; NP. 86-90
  • La capacité à contrer des attaques antinavires adverses, passivement (capacité structurelle des navires à subir des dommages) et activement (systèmes de défense actifs, leurres, brouilleurs) relativise fortement - et pour longtemps - l'impact réel de ces attaques. Du point de vue de la défense structurelle des navires, il convient de rappeler que, durant la Seconde Guerre mondiale, certains croiseurs ont continué leur mission en ayant été touchés par des dizaines de coups avant d'être mis hors de combat.
Lien copié.