Toutes les actualités

Au programme pour ce mois d'octobre :

Mercredi 6 octobre : Rencontre avec Philippe DEPARIS,

Jeudi 14 octobre : Rencontre avec Sylvie YVERT

Jeudi 21 octobre : Rencontre avec JEANTET

Jeudi 28 octobre : Café littéraire "Les sucreries" avec Harmonie VILLEMIN

 

Toutes nos conférences sont en direct sur notre page et visionnables avec ou sans compte Facebook ! Pour y accéder, cliquez ici !

 

bri

  Mercredi 6 octobre de 13h à 14h — Rencontre avec Philippe DEPARIS, ancien opérateur de la BRI

  THEME : Au coeur de l'antigang

  BRI les formes de l'ombre, Philippe Deparis, Paris, Mareuil Editions, 2021.

       

« D'un geste de la main, l'effrac annonce qu'elle est prête. Je serre à pleine main l'épaule gauche de l'opérateur qui se trouve juste devant moi, il en fait de même avec l'opérateur devant lui, et ainsi de suite jusqu'en tête. Tout le monde est prêt. Les gars respirent fort. Djamel, en passant plusieurs fois sa main rapidement de haut en bas devant son visage fait signe à Sam qu'elle doit baisser sa visière, ce qu'elle fait immédiatement. L'effrac, quand vous êtes prêts pour la porte, on lance l'assaut.»

Seb, Martial, Djamel, Fabien, Lucas et Samantha font partie de la BRI, l'unité d'intervention de la PJ parisienne. Ces six policiers partagent un métier passionnant, risqué mais surtout très prenant. Entre interventions, entraînements et vie de groupe, la routine n'existe pas dans ce service d'élite surtout quand Nicolai Novic et Sebastian Sdarise, deux dangereux criminels décident de passer à l'action en éliminant leurs rivaux...

 

lamartine

  Jeudi 14 octobre de 13h à 14h — Rencontre avec Sylvie YVERT, romancière

  THEME : La vie d'Alphonse Larmatine

  Au moins le souvenir, Sylvie Yvert, Paris, Editions Héloïse Ormesson, 2021.

 

              Qui se souvient de Lamartine ? Qu’il a été candidat à la première élection présidentielle française ?

Qu’on lui doit le suffrage universel, l’abolition de la peine de mort en politique, la seconde abolition de l’esclavage, la conservation du drapeau tricolore et tant d’autres choses encore ? À la parution des Misérables, en 1862, Marianne de Lamartine, la discrète épouse du poète, qui a parfois tenu la plume pour lui, décide de prendre la parole pour défendre l’action de son mari résolu à se taire à tout jamais. Car, pour avoir récusé les Rouges comme les Royalistes, le candidat malheureux a pu mesurer combien nul n’est prophète en son pays.

À la manière d’une feuilletoniste, Marianne de Lamartine nous raconte la vie du plus méconnu de nos hommes illustres, poète éclatant des Méditations de 1820 mais aussi historien et homme d’État. On croise les écrivains engagés de l’époque, au premier rang desquels Victor Hugo. Tous ou presque vont d’abord s’enthousiasmer pour cette révolution pacifique où semble enfin poindre la lumière, lumière qui dura ce que dure le printemps des peuples…

 

émotions au travail

  Jeudi 21 octobre de 13h à 14h — Rencontre avec Aurélie JEANTET, sociologue, spécialiste du travail

  THEME : Les émotions au travail

  Les émotions au travail, Aurélie Jeantet, Paris, C.n.r.s. Editions, 2021.     

 

Comment penser nos émotions dans la vie professionnelle ?

Question délicate tant le champ du travail se veut ordonné, rationnel, balisé. Et pourtant, le travail sollicite de manière vive la subjectivité, le corps et les affects. Chacun y cherche du plaisir, des échos sensibles à ce qu’il est, à ce en quoi il croit.

Parallèlement, les dimensions de contrainte et d’exploitation y sont omniprésentes et de plus en plus intrusives, allant chercher du côté de l’intime. Instrumentalisation et déni des émotions cohabitent, générant une souffrance au travail qui semble croître dans tous les secteurs.

Si elles sont socialement construites, les émotions sont aussi marquées du sceau de l’imprévisibilité. Elles introduisent un « grain de sable » qui vient parfois gripper la machine, pour le meilleur et pour le pire. L’attention qu’on y porte devient une manière de se relier aux autres, au monde et à soi, et peut alors être pensée comme une forme de résistance et une voie d’émancipation.

Au fil d’une démonstration appuyée sur des exemples concrets, prenant en compte les effets de la pandémie et du développement massif du télétravail, Aurélie Jeantet redonne aux émotions la place qui leur revient, dans leur spécificité, leur diversité, leur ambivalence, et leur caractère potentiellement subversif.

sucreries

  Jeudi 28 octobre de 13h à 14h — Café littéraire avec Harmonie VILLEMIN

  THEME : Friandises et sucreries

  A découvrir : les nouvelles acquisitions de la bibliothèque sur ce thème !

 

Des bonbons ou un sort ?

La nuit du 31 octobre, cette phrase est prononcée par de nombreux enfants sur le seuil de nos portes, dans l’attente d’une petite friandise, pour remplir leurs paniers et citrouilles vides.  Après l’étude des traditions et coutumes d’Halloween lors de précédents cafés littéraires, nous nous arrêterons quelques instants sur ces bonbons autant appréciés par les petits et les grands. Un véritable régal pour les papilles !

Inventés par les Perses grâce à la culture de la canne à sucre, les friandises traversent  le temps et l’espace pour s’installer en Europe à partir du XIIème siècle. Dès lors,  les recettes se multiplient , grâce aux confiseurs et les sucreries se démocratisent à partir du XIXème siècle. Afin de comprendre l’intérêt grandissant pour ces petites douceurs, nous retracerons l’histoire du bonbon, sa consommation dans le monde, ainsi que ses particularités internationales et régionales.

Ce tour du monde culinaire, nous permettra de nous plonger dans une littérature gourmande et découvrir des recettes atypiques et délicieuses.

A vos fourneaux !

 

 Vous avez manqué une rencontre intéressante ? Vous pouvez revoir nos conférences en ligne à tout moment en cliquant ici !

 

Vous pouvez aussi accéder au répertoire des conférences en ligne.